Breaking News
Accueil / Témoignages / V.Gregory

V.Gregory

Fumeur depuis l’âge de 13 ans , je suis vite devenu un très gros consommateur . A 17 ans je fumais déjà près de 40 cigarettes quotidiennement . Le pire est que j’avais le tabagisme militant . Totalement réfractaire au campagne anti tabac . Plus elles s’intensifiaient , plus je me revendiquais fumeur . Ayant toujours eu une pratique sportive , la réduction de mon tabagisme est devenu une nécessité . Je devais me présenter à une épreuve de 20 à 30 min , ou la cigarette pénalisait sévèrement mes performances . J’ai tenté le vapotage espérant pouvoir réduire ma consommation . Ce qui fut chose faite avec une grande facilité . Une année plus tard , je décidais de renouveler mon matériel et de mieux me documenter sur le sujet . Me voilà prolongeant l’expérience avec un matériel plus qualitatif et surtout , un taux de nicotine plus adapté à ma satané addiction . Toujours résolue à ne pas devenir non fumeur , je repars vers un nouveau cycle . Mais la , stupeur , aucune envie de tabac . Je fume quelques cigarettes , par obstination, sans plaisir . Puis je me lance par curiosité : que se passerait il si je ne fumais pas ? 24 h , rien 48 , idem Une semaine s’écoule , puis deux , et toujours aucune envie . Pour une personne ayant vécue une bonne partie de sa vie avec ce morbide compagnon , quel ne fut pas mon étonnement , tant nos chemins etaient profondément liés . Le déclic a eu lieu à ce moment . Pourquoi continuer à financer cette industrie dont j’aimais le produit , mais j’exècre les méthodes ? Le deuil de mon ancien état se fit lorsque je me décidais à jeter mon paquet , éconduit depuis de nombreux jours . Incroyable , me voila presque malgré moi non fumeur . Le temps à passé maintenant . Le lien presque organique qui me reliait à la cigarette à totalement disparu . Le second déclic est survenu lorsque , attendant un ami entré dans une boutique , me laissant sa cigarette le temps d’un achat , je me suis aperçu qu’elle m’était devenu totalement étrangère . Malhabile , ne sachant même pas comment la tenir , nous étions comme deux anciens amants , devenu totalement étranger l’un à l’autre . Curieuse sensation . L’histoire qui me liait à la combustion a pris fin , reste à écrire celle , plus libre, qui s’offre à moi désormais .

À propos Etienne PERSOHN

Chercher encore

Z.Marie

Sans la vape je n’y serais jamais parvenue. Champix et Ziban ont été que d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :