Breaking News
Accueil / Témoignages / N.Brieuc

N.Brieuc

Fumeur de 3 paquets de cigarettes longues par jour, j’attaquais le vice quotidien dès le réveil. Dans la première heure, je fumais quelque chose comme 7 à 10 cigarettes. La santé en a pris un coup ! Un matin, ce vice a pris un mauvais détour. Le détour du C.H.U. Difficultés à respirer correctement, des vertiges, une quinte de toux sanguinolente. Au CHU, j’ai été ausculté. Le constat du pneumologue a été sans appel ! « Monsieur, il faut vous sortir de cette merde au plus vite ! » Il m’a conseillé tout un tas de pistes pour m’aider. Et puis il a fini par me soumettre l’idée que la cigarette électronique. Il n’était pas convaincu. Il avait entendu dire que la cigarette électronique pouvait aider et que ça fonctionnait bien. Mais sans plus de certitude. J’étais un peu septique. Je me disais : « Comment un machin avec du liquide et qui fait un truc qui ressemble à la fumée peut m’aider? » En sortant du C.H.U, je suis rentré chez moi toujours septique. J’ai commencé à regarder ce que le web pouvait me raconter sur la chose. J’y ai trouvé tout et surtout n’importe quoi. C’est surtout ce grand n’importe quoi qui m’a fait passé le cap et rentrer dans un shop de vape. Cette épreuve n’a pas été simple . Tellement d’informations en 15min que je n’ai retenu qu’une chose ! Ça coute moins chère que le tabac. Evidement, n’y avant pas compris grand chose, j’ai vite lâché l’affaire et je suis retourné au bureau de tabac. Et puis un samedi soir très tard, je rentre chez moi, un peu fatigué, plus de clope, une envie terrible de fumer. J’ai repris ma cigarette électronique. Je ne savais pas vraiment comment elle fonctionnait. Mais j’y ai trouvé du plaisir. Le lundi matin, pas satisfait de ce que j’avais entre les mains, je suis allé dans une autre boutique. Là , on a repris toute l’équation avec une vendeuse très compétente et très prévenante. Le machin qui contient le liquide n’était pas adapté, pas franchement simple à mettre en oeuvre. J’ai demandé à passer sur quelque chose de plus simple. Et là miracle , ça marchait nickel ! Pas de fuite, pas de goût de steak brulé, une vapeur correct. La nicotine restait tout même un peu light. 19,6mg. La personne m’a dit. Maitrise ton nouveau réservoir, et ensuite on verra si la nicotine est toujours un problème. Effectivement, la nicotine était bien dosé. Et aujourd’hui, bientôt 5ans après. Je ne fume plus ! Une chose que je retiens de mon expérience . Il faut faire la différence entre « envie » et « motivation ». Vous pouvez avoir envie d’arrêter le tabac. Mais sans déclic, pas de vraie motivation. Et ce déclic, chacun l’a en lui. Il faut trouver le moyen de le déclencher.

À propos Etienne PERSOHN

Chercher encore

Z.Marie

Sans la vape je n’y serais jamais parvenue. Champix et Ziban ont été que d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :