Breaking News

J.Eric

Après presque vingt ans de tueuse, j’ai arrêté en une heure. J’ai immédiatement trouvé dans la vape le plaisir que je cherchais en vain dans la cigarette. Le premier mois a été pénible, physiquement (irritation, troubles du sommeil, nausées, vertiges, aphtes, etc.), mais la vape m’a permis de le vivre sans jamais douter ; je n’ai même pas pu être fier d’une volonté de fer tellement cela fut aisé… Je n’ai plus fumé depuis le 29 août 2013. J’arrêterai peut-être un jour la vape, rien n’est meilleur que l’air pur des montagnes, mais je suis ravi d’avoir eu accès à cette méthode de réduction des risques. Pour terminer, je dirai qu’en plus de sauver des vies, le vaporisateur personnel aura eu le mérite, pour ceux qui en doutaient encore, de dévoiler un peu plus les connivences assassines entre pouvoir et industrie du tabac, et plus largement l’ignoble et aveugle réseau d’influences qui, sans cesse, impose la loi du profit au détriment de l’intérêt collectif.

À propos Etienne PERSOHN

Chercher encore

E.Amine

La vape m’a beaucoup aidé pour arrêter de fumer, vraiment j’en suis très content, et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :