Breaking News
Accueil / Témoignages / G. Pierre

G. Pierre

Le tabac et moi, une longue histoire… 20 ans à fumer, jusqu’à 1 paquet 1/2 par jour. Je ne sais combien de tentatives d’arrêts, que ce soit avec la simple volonté, les patchs, j’ai même consulté un magnétiseur… en vain ! En 2013, j’ai découvert la vape, ça m’a permis de réduire ma consommation de cigarettes, mais le matériel de l’époque n’était pas suffisamment puissant pour un gros fumeur comme moi, j’ai donc rechuté. Jusqu’à mai 2016, où j’ai décidé de retenter ma chance. J’ai donc été vapofumeur pendant 2 mois, de toute évidence la matériel n’était pas encore idéal pour moi, et puis j’ai fait l’acquisition d’un second setup, bien plus adapté, en juillet 2016. Et là… du jour au lendemain, plus une seule clope ! Et ce, quasiment s’en m’en apercevoir. Depuis, ma santé s’est considérablement améliorée.

J’ai récupéré du souffle, les sens du goût et de l’odorat, je faisais pas mal d’hypertension eh bien ça s’est beaucoup amélioré également. Je ne pue plus de la gueule, j’ai retrouvé un teint frais plutôt que grisâtre, les personnes qui viennent à la maison me disent systématiquement que chez moi ça sent bon (à comparer avec l’odeur de tabac froid jusque là). Bref, que du positif ! Et ce, pour un budget nettement inférieur à 250 à 300€ que je dépensais mensuellement en tueuses. Et preuve que la nicotine n’est pas addictive (ou du moins très peu), je suis passé de 12mg/ml à mes débuts à 3mg/ml actuellement et je prévois de passer à 0 nicotine dans les mois qui viennent.

La vape n’est pas qu’un moyen sain et efficace d’arrêter le tabac, c’est également un plaisir, c’est même devenu une passion. J’adore concevoir mes propres recettes de liquides, réaliser mes propres résistances, etc. ! J’ai en revanche un mépris sans borne pour tous les détracteurs de la vape, entre nos dirigeants cherchant à la couler à coups de nouvelles lois abusives (TPD, etc.) et les médias relayant des pseudo-études mensongères prétendant que la vape ne serait pas moins dangereuse que le tabac, qu’elle ne permettrait que de réduire sa consommation de tabac mais en aucun cas d’arrêter…

Je suis pourtant la preuve vivante que ça marche et qu’il est infiniment plus sain de vaper que de fumer… et je suis loin d’être le seul dans ce cas ! #lavapesauvedesvies #arretdutabac #resistancevape #agnesbuzyncriminelle #jesuislapreuve

À propos mickaelhammoudi

Mickaël Hammoudi est présent depuis Février 2008 dans le monde de la cigarette électronique, reviewers / bloggers à s'être lancé sur la toile en France en 2008. Autodidacte, il participe alors à créer la première communauté des utilisateurs de cigarettes électroniques. Il a, pendant cette période, fait plus d'une cinquantaine de vidéos sous le pseudonyme Mcortex sur la vape afin d'aider au maximum les fumeurs vapo-sceptique, il a aussi fait entrer le verbe "Vapoter" au dictionnaire en 2014. Il a créé une chaîne de 24 magasins dans la vape, créé 11 emplois et permis à une quinzaine d’enseignes d’exister. Ensuite il s'est consacrer au conseil en entreprise sur les produits de la vape. Fondateur de la première association professionnelle française en 2012, le CACE (FIVAPE) - Collectif des acteurs de la cigarette électronique, il a acquis une forte expérience, en communication, relations publiques et internationales sans compter une solide formation diplomatique depuis 6 ans. Il a participé activement aux négociations et manifestations françaises menées en 2011 (Produit de consommation courante) et européennes menées dès 2013 sur la réglementation de ce jeune secteur, avec la Directive 2014/40 / UE (*) Mickaël Hammoudi a travaillé avec les instances gouvernementales françaises afin de transposer au mieux, la réglementation européenne sur les produits du tabac en France afin rendre la vape la plus accessible possible. Loi santé appliquée depuis le 20 mai 2016. Fervent défenseur de la vape depuis bientôt 10 ans et ancien fumeur, il est désormais vapoteur convaincu, La vape est à ses yeux l’innovation de rupture la plus efficace face aux ravages du tabagisme dans le monde. Impliqué dans la recherche sur les produits de dégradation dans la vape chez son employeur, il y fait des analyses sur les e-liquides. Co-fondateur en 2012 et président du CACE devenu Fivape en 2013, il quitte ses fonctions de secrétaire en octobre 2017 pour se consacrer à la lutte pour défendre la vape comme une alternative aux méfaits du tabac.

Chercher encore

Z.Marie

Sans la vape je n’y serais jamais parvenue. Champix et Ziban ont été que d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :