Breaking News

G.anne

voilà deux ans déjà que j’ai arrêté cette saloperie meurtrière, grâce aux patchs dans un premier temps, puis à la vape a l’arrêt de ces derniers. Travaillant dans un milieu culturel et festif, beaucoup de tentatives ont échoué auparavant, étant régulièrement tentée en fin de soirée ! Mais grâce à la vape, je n’ai jamais replongé, et n’en ai aucunement envie ! Etant asthmatique avec un traitement de fond, je prenais, quand j’étais fumeuse, plusieurs fois par jour du ventoline. Maintenant, j’ai réduit mon traitement de fond pour l’asthme, et ne prend qu’occasionnellement du ventoline, en cas de pollution ou de bronchite (qui elles ont également bien diminuée avec l’arrêt du tabac). Sans la vape, j’aurais encore cette odeur nauséabonde sur moi, un gros trou dans le porte monnaie, et une santé pas terrible !

À propos Etienne PERSOHN

Chercher encore

Z.Marie

Sans la vape je n’y serais jamais parvenue. Champix et Ziban ont été que d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :