Breaking News
Accueil / Témoignages / C. Patricia

C. Patricia

Si mon témoignage peut vous être utile, dans la prise en considération du nombre de personnes ayant arrêté de fumer totalement grâce à la vape, le voici. Précisons tout de même, que je ne fais écrire plus bas une interprétation libre du témoignage que j’ai fait il y à 3 ans, qui m’a valu de devoir m’exprimer sur le plateau de l’émission « allo docteurs », et qui figure dans le livre « 1000 messages pour la vape »(510. page 124) Je suis issue d’une famille de fumeurs, comme bon nombre d’entre nous. Je pense faire partie d’une génération « sacrifiée » à bien des égards sanitaires, tant sur le plan du tabagisme, que sur le plan sanitaire global (sida entre autres), bref une jeunesse en plein dans les années 80, où l’alcool et les cigarettes coulait et se consumaient à flot. Pour ne parler que de ça. A 10 ans je cachais les Gitanes de mon père pour qu’il ne fume pas, et à 13 ans… je les fumais.

Bref, Papa fumait, et d’aussi loin que mes souvenirs portent, dès mes 4 ou 5 ans, j’ai eu envie de fumer. A 10 ans je planquais ses cigarettes parce que les profs nous disaient que c’était dangereux, et à 13 ans je les fumais parce que les profs nous disaient que c’était dangereux, j’avais trouvé très rapide en fumant le moyen de m’identifier à un groupe. l’épreuve normale de la conduite à risques chez l’ado quoi. 35 ans de tabagisme plus tard, dont les 10 dernières de « roulées main »,me voilà il y a 5 ans confrontée par hasard à un bidule à vapeur pour « geek évaporé »…enfin…c’est l’idée que je m’en faisais.

Bien-sûr en 35 ans on essaye tout ce qui sort en matière d’arrêt du tabac, et donc la cigarette électronique aussi. Si ce n’est qu’elle partait avec 2 handicaps: 1)j’avais déjà presque tout essayé sans succès 2)j’avais à 40 ans décidé d’arrêter d’arrêter… J’étais fumeuse, point terminé, circulez, foutez moi la paix ! je mourrai donc comme Papa et voilà.

De fait, je mourrai sans doute comme Papa, un peu plus tard que lui peut être. Mais entre temps j’aurais trouvé le truc qui m’empêche d’inhaler de la fumée, sans souffrir, sans manque et avec un plaisir sans commune mesure. J’avais, par méfiance (je vous rappelle que je ne voulais pas qu’on m’empêche de fumer) un a priori très négatif sur la vape. Aujourd’hui, 5 ans après de plus avoir touché à une seule de mes très chères cigarettes(dans tous les sens du terme), j’en ai fait l’axe principal de ma vie.

Non seulement je me suis formée au dispositif, et continue à le faire, mais en plus j’ai fait le pari intime d’initier le plus grand nombre possible à arrêter de fumer dans le plaisir. J’ai fêté mes 55 ans, je suis heureuse de partager mon expérience pour que les fumeurs puissent se dire « anciens fumeurs ».

Alors oui, je défends ce petit bidule à vapeur, car en plus de faire arrêter de fumer, il rend les gens fiers d’eux, il restaure une estime de soit en berne, fait s’évaporer la culpabilité et l’angoisse d’être fumeur.

À propos mickaelhammoudi

Mickaël Hammoudi est présent depuis Février 2008 dans le monde de la cigarette électronique, reviewers / bloggers à s'être lancé sur la toile en France en 2008. Autodidacte, il participe alors à créer la première communauté des utilisateurs de cigarettes électroniques. Il a, pendant cette période, fait plus d'une cinquantaine de vidéos sous le pseudonyme Mcortex sur la vape afin d'aider au maximum les fumeurs vapo-sceptique, il a aussi fait entrer le verbe "Vapoter" au dictionnaire en 2014. Il a créé une chaîne de 24 magasins dans la vape, créé 11 emplois et permis à une quinzaine d’enseignes d’exister. Ensuite il s'est consacrer au conseil en entreprise sur les produits de la vape. Fondateur de la première association professionnelle française en 2012, le CACE (FIVAPE) - Collectif des acteurs de la cigarette électronique, il a acquis une forte expérience, en communication, relations publiques et internationales sans compter une solide formation diplomatique depuis 6 ans. Il a participé activement aux négociations et manifestations françaises menées en 2011 (Produit de consommation courante) et européennes menées dès 2013 sur la réglementation de ce jeune secteur, avec la Directive 2014/40 / UE (*) Mickaël Hammoudi a travaillé avec les instances gouvernementales françaises afin de transposer au mieux, la réglementation européenne sur les produits du tabac en France afin rendre la vape la plus accessible possible. Loi santé appliquée depuis le 20 mai 2016. Fervent défenseur de la vape depuis bientôt 10 ans et ancien fumeur, il est désormais vapoteur convaincu, La vape est à ses yeux l’innovation de rupture la plus efficace face aux ravages du tabagisme dans le monde. Impliqué dans la recherche sur les produits de dégradation dans la vape chez son employeur, il y fait des analyses sur les e-liquides. Co-fondateur en 2012 et président du CACE devenu Fivape en 2013, il quitte ses fonctions de secrétaire en octobre 2017 pour se consacrer à la lutte pour défendre la vape comme une alternative aux méfaits du tabac.

Chercher encore

Z.Marie

Sans la vape je n’y serais jamais parvenue. Champix et Ziban ont été que d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :