Breaking News
Accueil / Témoignages / B.Laurent

B.Laurent

La vape m’a fait quitter la cigarette du jour au lendemain voilà plus de trois ans ! J’ai réessayé plusieurs fois « pour voir », et ça me dégoûte. Je n’arrive jamais au bout des cigarettes qu’on m’offre. Ce n’est pas une affaire si simple : il faut essayer les produits, se documenter un peu sur les types de vape, essayer les goûts qui conviennent… Beaucoup d’amis fumeurs se sont désintéressés de la vape, rebutés par le goût, parce qu’il n’ont pas essayé suffisamment différents produits. D’autres y sont parvenus sans la vape, mais j’aimais fumer malgré tout, histoire d’avoir un goût qui m’emplit la bouche. Il est effroyable de nos jours de constater que des gens associent encore la nicotine au cancer, et assimilent la vapeur à de la fumée. Je dois expliquer encore et encore ce qu’est la combustion d’une cigarette, pourquoi elle est nocive et en quoi elle diffère de la vapeur… Pour faire vite, je fais imaginer la différence entre respirer un feu de bois et un inhalateur pour soigner le rhume. Je dois également préciser que le propylène glycol utilisé dans les liquides n’a rien à voir avec de l’antigel, sans arrêt démystifier le bourrage de crâne exercés par les sites d’informations en mal d’audience qui étalent une vision grossière de tout et son contraire, sans analyse ni synthèse aucune. Cela fait plus de trois ans que je vape de façon intensive, j’ai recouvré le goût, l’odorat, ne dérange plus mon entourage, je ne tousse plus et ne suis plus essoufflé. De plus, c’est bien moins cher quand on s’y prend bien. Quelques inconvénients sont là, pas bien bien graves, mais tout de même : – recharger et entretenir son matériel est parfois contraignant – utiliser des éléments reconstructibles revient bien moins cher mais requiert un peu de temps et d’habileté. – on ne peut pas se reapprovisionner partout dans les produits de son choix… Il faut s’organiser. – c’est un monde de passionnés sympathique, malheureusement un peu gâché par un jargon en « frangliche » des plus navrant (ton « juice », mon « coil », ton « ato », compteur de « puffs »… j’en passe et des pires) qu’on n’est heureusement pas obligé de maîtriser. – c’est encore relativement nouveau et réclame une certaine vigilance pour éviter les arnaques

À propos Etienne PERSOHN

Chercher encore

Z.Marie

Sans la vape je n’y serais jamais parvenue. Champix et Ziban ont été que d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :